Rencontre avec l'équipe Nectar - Marie-France Laperrière, RH et recrutement

Hannah Thomas
Par
Hannah Thomas

Qu'est-ce qui vous a attiré vers Nectar et le monde de l'apiculture commerciale?

Ce qui m'a séduit chez Nectar, c'est certainement la possibilité d'avoir un impact vraiment fort et positif sur notre planète. Ces dernières années, j'ai eu envie de travailler pour quelque chose qui me dépasse, et c'est ce que j'ai vu chez Nectar. Ensuite, je voulais aussi faire partie d'une organisation consciente d'elle-même, qui ne se soucie pas seulement du monde mais aussi des membres de son équipe. Je voulais rejoindre une équipe où chacun est passionné et engagé dans ce qu'il fait. La réunion de ces deux éléments différents est exactement ce que j'ai trouvé chez Nectar.

Comment avez-vous commencé à vous intéresser aux ressources humaines et au recrutement?

J'ai toujours été intéressé et curieux de connaître les gens. J'aime apprendre leur histoire et comprendre leur façon de penser, voir le monde à travers leurs lentilles. Je trouve que travailler dans le domaine des RH et du recrutement m'a beaucoup appris. J'ai eu l'occasion d'en apprendre beaucoup sur diverses expertises, tout en établissant des liens avec des tonnes de personnes dont je peux connaître l'histoire et les aider à atteindre leurs objectifs de carrière. Je me réjouis surtout d'aider les gens à atteindre leurs objectifs de carrière, tout en ayant un impact sur une organisation à un niveau supérieur.

Qu'est-ce qui est prévu pour Nectar et qui vous enthousiasme le plus?

Nous sommes actuellement à une étape charnière très intéressante pour notre entreprise, et c'est donc le moment idéal pour que de nouveaux membres rejoignent notre équipe (consultez la page "Carrières" pour connaître les postes ouverts). Nous avons un produit solide avec beaucoup de potentiel, et nous avons les bases pour l'amener au niveau supérieur. Nous ne sommes pas une startup en phase de démarrage où rien n'est encore défini: nous avons déjà défini certaines choses, et nous travaillons encore sur d'autres *rires*. J'ai hâte de voir où nous allons amener le produit, j'ai hâte de voir toutes les opportunités que nous avons devant nous, et j'ai hâte de voir comment nous allons les prendre, et ce que nous allons en faire.



Qu'est-ce que vous préférez dans votre travail chez Nectar?

Ce que je préfère, c'est sans aucun doute l'équipe, les gens. Bien sûr, c'est la mission qui m'a attirée au départ, mais je trouve que les gens, l'équipe, incarnent très bien la mission. J'ai trouvé tout le monde très accueillant, très coopératif sur toutes les initiatives en place. Comme nous sommes une toute petite équipe, nous portons tous plusieurs chapeaux parfois. Chacun apporte sa contribution et est prêt à aider le moment venu, même s'il s'agit de quelque chose qui ne relève pas de son expertise. C'est cet esprit de collaboration, l'engagement que je vois chez chacun des membres de l'équipe, qui est sans aucun doute ce que je préfère.

Si vous étiez un pollinisateur, de quel type seriez-vous et pourquoi?

J'ai fait quelques recherches car je sais que les abeilles ne sont pas les seules à être des pollinisateurs, les oiseaux le sont aussi. Je m'identifie vraiment à un colibri. Ce sont des créatures uniques et fascinantes, si multicolores et si paisibles. Fait amusant : le battement d'aile le plus élevé enregistré chez les colibris sauvages en vol stationnaire est de 88 battements par seconde, et leur rythme cardiaque peut atteindre 1260 bpm, ce qui me fait penser à de la caféine!

Je pense aussi que leur métabolisme est très fascinant parce qu'ils peuvent le ralentir s'ils en ont besoin. Ils passent en quelque sorte en mode hibernation pour préserver leur énergie lorsque les ressources sont rares ou indisponibles. Ils sont donc très adaptables, tout comme moi.

Partagez cet article

Articles reliés