Une conversation avec le Dr Brittney Goodrich

Benjamin Harris
Par
Benjamin Harris

Brittney Gooderich est la spécialiste adjointe de la Vulgarisation Coopérative au Département d’Economie Agricole et des Ressources de l’Université de Californie, à Davis.

Elle a grandi dans une communauté agricole rurale de l’Iowa et a toujours été intriguée par les choix que font les agriculteurs pour faire face aux incertitudes dans leurs activités. Elle s’intéresse actuellement à la manière dont les individus au sein de la chaîne d’approvisionnement agricole utilisent les contrats pour gérer les risques et aligner les mesures incitatives.

Nous nous sommes récemment entretenus avec elle pour en savoir plus sur ses recherches dans le domaine de l’apiculture commerciale.

Qu’est-ce qui vous a initialement intéressée dans la tarification de la pollinisation et l’économie apicole?
Je suis originaire d’une communauté agricole rurale de l’Iowa, où la plupart de ma famille et de mes amis étaient agriculteurs ou travaillaient dans l’industrie agricole. Le fait de voir comment la production agricole et l’incertitude du marché influençaient les moyens de subsistance de notre communauté m’a vraiment poussée à vouloir étudier de meilleures façons de gérer les risques dans l’agriculture. Le marché de la pollinisation des amandes m’a intriguée en raison de la grande partie des colonies d’abeilles domestiques nécessaires à la production d’amandes, ce qui rend les industries de l’amande et de l’apiculture interdépendantes. Par exemple, la baisse des prix des amandes a tendance à se répercuter sur les frais de pollinisation perçus par les apiculteurs, tandis que les problèmes de santé des abeilles ont une incidence sur le nombre de colonies disponibles pour la pollinisation des amandes et, en fin de compte, sur les rendements des amandes.

Les intempéries et les catastrophes naturelles (feux de forêt, etc.) ont une forte incidence sur la demande annuelle d’abeilles en Californie. Pensez-vous qu’il existe des possibilités d’approches plus dynamiques de la planification de la pollinisation?
Je pense que le fait d’avoir une meilleure idée du nombre de colonies qui seront disponibles pour la pollinisation des amandes profitera certainement aux exploitations apicoles. D’après une enquête récente que j’ai menée, les exploitations apicoles gardent en moyenne environ 31 % de leurs colonies en réserve, sans les engager à l’avance pour la pollinisation des amandes. Même pour une petite exploitation commerciale de 1 500 colonies, cela représente environ 465 colonies, soit un chargement de camion entier qui n’est pas sous contrat à l’avance. La logistique nécessaire à l’engagement d’un (ou de plusieurs) chargements de camion(s) de colonies à la dernière minute peut s’avérer difficile, en particulier pour les exploitations qui ne se trouvent pas à proximité de la Californie. Les exploitations apicoles perdent potentiellement beaucoup d’argent en devant gérer des nombres de colonies incertains, de sorte que de meilleures approches prédictives des nombres de colonies seraient certainement bénéfiques aux exploitations apicoles de toutes tailles.

Existe-t-il des stratégies de gestion des risques nouvelles ou émergentes qui, selon vous, pourraient profiter à l’industrie apicole?
En termes d’atténuation des risques dans l’industrie apicole, une innovation aux États-Unis qui semble prometteuse est la tendance à l’hivernage des colonies en intérieur. Cette méthode implique bien sûr un investissement initial important et une courbe d’apprentissage abrupte, ce qui risque de décourager les exploitations apicoles. Cependant, de nombreux apiculteurs qui l’ont essayée affirment qu’elle est rentabilisée au bout de quelques années seulement, grâce à une meilleure lutte contre le varroa et à un nombre plus prévisible de colonies à louer pour la pollinisation des amandes. Ce n’est peut-être pas la solution idéale pour toutes les exploitations, mais je pense que c’est une option à envisager.

Cliquez ici pour visiter le site Web de Brittney: www.brittneygoodrich.com

Partagez cet article

Articles reliés